LIVRAISON EN 24/48H OFFERTE DÈS 65€ ! ENTREPRISE FRANÇAISE 🇫🇷

CBD: Tout savoir sur le cannabis CBD

Comment profiter de l’effet relaxant du cannabis en toute légalité et sans les méfaits liés au THC ? En consommant du CBD bien sûr ! Si ce cannabinoïde lui aussi extrait du chanvre rencontre de plus en plus de succès, c’est parce qu’il possède de nombreuses propriétés bénéfiques pour l’organisme sans avoir d’effets secondaires importants ni nocifs. Découvrez les multiples vertus du CBD, ou cannabidiol, qui se consomme de mille et une façons pour votre plus grand bien-être et votre détente.

 

Le CBD, qu'est ce que c'est ?

 

Le chanvre, ou Cannabis Sativa L., possède plus d’une centaine de cannabinoïdes différents. Les deux cannabinoïdes du chanvre les plus actifs sur l’organisme humain sont le THC et le CBD. La plus célèbre des molécules organiques actives du cannabis est le THC, connu pour ses effets psychotropes et à l’origine du classement du chanvre comme stupéfiant. Une autre molécule, le CBD, appelée aussi cannabidiol, est également devenue populaire et fait de plus en plus parler d’elle. Le cannabidiol est une molécule qui a été découverte en 1963 et qui depuis lors a fait et continu de faire l’objet de nombreuses études et recherches. Le CBD possède en effet de multiples vertus. Le succès du CBD est essentiellement dû à ses effets relaxants et à son absence de toxicité et de nocivité. Contrairement au THC, le CBD n’est en effet pas un psychotrope modifiant les états de conscience. Le cannabidiol, dépourvu d’action psychoactive, apporte donc au consommateur une sensation de détente et de bien-être sans faire planer. Avec la molécule de CBD, il n’y a par exemple pas de risque de crises d’angoisse ou de paranoïa, le fameux « bad trip » associé au THC. Le CBD ne présente pas non plus de risque d’addiction et de dépendance. Le CBD est de plus dépourvu de toute toxicité et présente peu de contre-indications. Dernière caractéristique, et non des moindre, de ce cannabinoïde que l’on extrait de la résine ou de la tête du plant de cannabis, il existe sous des formes très variées : en résine, fleur de cannabis, en huile, en e-liquide… Ce large choix permet de le consommer de multiples façons : en tisane, dans des plats, des bonbons, des chewing-gum, en gélules, sous forme d’huile à consommer, de e-liquide à inhaler, à vapoter… Autant d’occasions de profiter des nombreux bienfaits du CBD !

 

Les interactions entre CBD  et THC

 

CBD et THC sont les deux substances les plus actives du chanvre. Leurs effets sur l’organisme sont cependant très différents. Le THC est la molécule qui, lorsqu’elle est présente en grande quantité dans le chanvre, en fait un stupéfiant qui permet de « planer ». Le CBD quant à lui a une action calmante sur le système nerveux sans être un psychotrope. Le cannabidiol agit en effet à la manière d’un sédatif sur certains récepteurs à la douleur présents dans le système nerveux. Contrairement aux autres cannabinoïdes comme le THC, le CBD ne se fixe pas sur les récepteurs CB1 présents dans le système nerveux central et les récepteurs CB2 présents dans le système immunitaire. L’on considère même que le CBD contrebalance certains effets du THC en étant en antagonisme avec le récepteur CB1. L’activation des récepteurs CB1 par le THC est en effet à l’origine de la sensation d’euphorie provoquée par sa consommation. Le CBD, lorsqu’il est consommé avec le THC, diminue l’impact de ce dernier. En atténuant les effets du THC sur les récepteurs cannabinoïdes, le CBD minimise les risques de « bad trip », qui se traduit par des crises de paranoïa, de panique ou d’angoisses dues aux effets anxiogènes et psychotiques de la substance active psychotrope du cannabis. Il existe d’ailleurs des recherches en cours sur l’utilisation du CBD pour lutter contre les addictions à certaines drogues.

 

Comment agit le CBD ?

 

Les effets du CBD ne se résument pas à son antagonisme avec le THC. Si les mécanismes d’action du CBD restent encore largement méconnus, la molécule a une action avérée et ciblée sur certains récepteurs, comme les récepteurs à la sérotonine, à l’anandamide et à l’adénosine. En se fixant sur les récepteurs de sérotonine, surnommée l’« hormone du bonheur », pour les activer, la CBD provoque ainsi un sentiment de bien-être et d’apaisement. Des chercheurs ont par exemple montré qu'une forte concentration de CBD active les récepteurs de sérotonine 5-HT1A, impliqués dans les mécanismes de perception de la douleur mais aussi de l’appétit, de l’anxiété et du sommeil. 
Le mécanisme d’action du CBD sur les récepteurs de l’anandamide, un endocannabinoïde produit par l’organisme, est différent. En freinant l’enzyme qui régule la concentration d’anandamide, le CBD favorise la présence de ce neurotransmetteur dans l’organisme, ce qui provoque une sensation d’euphorie. Enfin, le CBD agit à la manière d’un anxiolytique en activant les récepteurs de l’adénosine, impliquée dans la régulation des fonctions cardiovasculaires ainsi que des concentrations de dopamine et de glutamate au niveau du cerveau.

 

Les contre-indications du CBD

 

Même si les bienfaits du CBD sont indéniables et de plus en plus reconnus, il faut néanmoins rester vigilant et éviter d’en consommer des quantités excessives. Le cannabidiol a en effet comme particularité d’être lipophile et donc de se lier facilement aux tissus gras. Comme il s’élimine lentement, il est susceptible de s’accumuler dans les tissus gras, en particulier au niveau du système nerveux et du cerveau, riches en récepteurs à cannabinoïdes. Le CBD peut aussi interagir avec certains médicaments en ralentissant leur élimination. Des effets secondaires ont ainsi pu être constatés après consommation de CBD tels que des surdosages de médicaments ou encore des problèmes de vigilance et de somnolence. Il est donc déconseillé de conduire après avoir consommer du CBD. Il existe enfin un certain nombre de contre-indications à l’utilisation du CBD. La consommation de cannabidiol est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. Le cannabidiol entraverait en effet le développement du cerveau chez les jeunes enfants. Le CBD est également déconseillé aux personnes ayant des problèmes cardiaques ou artériels. Comme pour toute substance active, il est de toute façon préconisé, lorsque vous consommez du CBD, d’être très attentif aux réactions de votre organisme pour adapter les quantités qui vous sont nécessaires. Les effets du CBD sont en effet très variables d’une personne à l’autre. Chez certains consommateurs, ingérer une trop forte quantité de CBD peut par exemple provoquer des maux d’estomac, des nausées voire des vomissements.

 

Le CBD et le traitement de l’anxiété

 

En procurant un sentiment de bien-être et de détente, le CBD aide à lutter contre le stress et l’anxiété. L’utilisation du CBD en complément alimentaire pour soulager les angoisses et les états dépressifs est double. Il agit en effet aussi bien sur la sphère psychique que physique. L’effet anxiolytique et relaxant du CBD permet tout d’abord de soulager les sensations de mal-être liées au stress ou aux états dépressifs. Avec son action régulatrice sur l’humeur, c’est également un outil efficace pour lutter contre les crises d’anxiété ou d’angoisses. Il permet de plus, grâce à son action relaxante et calmante, de soulager les symptômes physiques liés à l’anxiété, comme l’accélération du rythme cardiaque, les sensations d’oppression, etc. Consommer du CBD en cas de problème d’anxiété ou de stress important aura un impact sur la qualité de vie globale. L’action relaxante du cannabidiol permet par exemple de lutter indirectement contre les insomnies ou la perte du sommeil, problèmes bien souvent liés au stress ou à la dépression. 
Certaines études encore en cours ouvrent enfin la voie à de nouvelles utilisations du CBD pour le traitement de troubles comme les TOCS (Troubles Obsessionnels Compusifs) ou les TSPT (Troubles de Stress Post Traumatique) qui se traduisent par de l’anxiété. La recherche s’intéresse aussi au CBD pour son action antipsychotique qui pourrait aider les personnes souffrant de schizophrénie ou de troubles bipolaires.

 

Le CBD et le traitement de la douleur

 

En ayant une action sur les récepteurs CB1 et CB2 impliqués dans la perception de la douleur, le CBD est aussi un complément alimentaire utilisé pour son action antalgique dans le cadre de l’accompagnement des patients atteints de certaines pathologies, en particulier de pathologies inflammatoires chroniques. La propriété anti-douleur du CBD est de plus complétée par un effet anti-inflammatoire grâce à une action sur les récepteurs d’adénosine. Le cannabidiol permet ainsi de soulager les symptômes inflammatoires liés à des douleurs chroniques dans des affections telles que l’arthrose rhumatoïde ou encore les fibromyalgies. Le CBD est de plus en plus reconnu comme traitement d’appoint pour le traitement des douleurs musculaires ou en encore neuropathiques. 
De même les effets calmants et antalgiques du CBD peuvent aider à lutter contre les effets secondaires de certains traitements médicaux, comme les douleurs et les nausées liés à une chimiothérapie. 

 

Le CBD en dermatologie

Crèmes, baumes, shampoing, gel douche au CBD...Vous l’avez sans doute remarqué, de nombreux soins cosmétologiques contiennent du chanvre ou du CBD. Les propriétés anti-inflammatoires du CBD sont en effet efficaces pour soulager les peaux irritées. Vous trouverez donc du CBD dans une multitude de soins pour la peau pour calmer les démangeaisons et piqûres d’insectes, pour apaiser les brûlures, pour soigner les petites plaies et éraflures, etc. L’huile de CBD peut également être intégrée à des soins pour les peaux très sèches. 
Le cannabidiol permet de plus de lutter contre certaines infections et inflammations cutanées. Son action anti-inflammatoire et sébostatique en font ainsi un soin anti-acné efficace. Le CBD freine la production excessive de sébum par les glandes sébacées et contribue à assainir la peau, ce qui se traduit par la réduction des boutons d’acné et des inflammations cutanées qui en découlent. Le CBD est également utilisé dans des crèmes de soin pour lutter contre d’autres affections cutanées comme le psoriasis ou encore l’eczéma. Enfin, grâce à son action antalgique, le CBD peut faire partie des ingrédients utilisés dans des crèmes ou des lotions en traitement local de la douleur, comme les courbatures ou encore les douleurs musculaires suite à un effort sportif.

 

D’autres utilisations du CBD…

 

Lutter contre l’anxiété, les angoisses, les douleurs, les nausées, les problèmes cutanés...Les bienfaits du CBD sont très nombreux et l’on découvre régulièrement de nouveaux champs d’application pour cette molécule issue du chanvre. 
Les études et les recherches sur les effets du CBD n’en sont en effet qu’à leurs balbutiements. Dans le domaine médical, le CBD est de plus en plus utilisé pour améliorer la vie de certains patients. Le CBD a montré par exemple son utilité pour l’atténuation de la douleur, en particulier quand elle est d’origine neurologique, là où les traitements traditionnels ont montré leurs limites. Les axes de recherche les plus prometteurs font également état de l’utilisation du CBD dans le traitement de certains cancers. Les cannabinoïdes auraient en particulier la faculté de contribuer à la réduction de certaines tumeurs et à l’inhibition de la prolifération des cellules cancéreuses. Des études sont également en cours pour l’utilisation du CBD dans le cadre de la lutte contre les addictions à certaines drogues ou du traitement de certaines pathologies comme l’épilepsie, le diabète et l’asthme. Toutes ces études concernant l’utilisation du CBD à des fins médicales nécessitent néanmoins une consommation de cannabinoïdes bien au-delà de ce que vous trouverez en vente libre. Le CBD intégré à des médicaments et le CBD en vente libre obéissent en effet à des cadres législatifs très différents. Consommer du CBD que vous vous êtes procuré en vente libre doit se faire avec un objectif d’usage récréatif ou pour vous aider à soulager des maux mineurs. Le CBD en vente libre n’est en aucun cas à utiliser en traitement thérapeutique d’auto-médication pour des pathologies lourdes.

 

Le CBD n’est pas un médicament !

 

Le CBD que vous trouverez en vente libre ne peut être considéré comme un médicament. La communication autour du CBD est en effet juridiquement encadrée en France. Il est ainsi interdit de mettre en avant les propriétés thérapeutiques sur un produit contenant du CBD en vente libre, sous peine d’être condamné pour exercice illégale de la médecine ou de la pharmacie. Seuls les produits autorisés par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) ou de la Commission Européenne peuvent revendiquer des allégations thérapeutiques. En France, le CBD est donc classé parmi les compléments alimentaires. Vous ne verrez jamais, sur l’emballage du CBD, les notions de médicaments, de traitements médicamenteux ou de mentions concernant les affections pouvant être traitées, même si de nombreuses études scientifiques existent à ce sujet. 
Il est enfin interdit de faire des campagnes de publicité sur des produits contenant du CBD qui porteraient à confusion avec le cannabis et pourraient dès lors constituer une infraction pénale d’incitation à l’usage de stupéfiants.

 

Quelle législation européenne autour du CBD ?

 

Il n’y a pas de loi concernant la production, la vente et la consommation de CBD en tant que telles. Le cadre législatif du cannabidiol est fixé indirectement par les lois concernant le chanvre et le THC. Les réglementations sur le chanvre encadrent le taux maximum de matière active autorisée et l’usage qui peut être fait de cette matière première. 
La législation européenne autorise ainsi la vente de chanvre, et donc de CBD, ayant un taux maximum de 0,2 % de THC. La vente et l’achat de CBD sont donc autorisés dans une majorité des pays en Europe, avec des variantes locales dans la réglementation en vigueur. 
La Suisse a par exemple été un pays précurseur en matière de vente de CBD en autorisant dès 2011 les produits contenant moins de 1% de THC. 
La Belgique, qui a adopté le taux maximum de THC autorisé en europe (0,2%), vient de décider de classer, depuis le 11 avril 2019, le cannabis CBD dans la catégorie des « autres tabacs à fumer ». Le CBD est donc tout a fait légal en Belgique et sera taxé comme tous les produits contenant du tabac.

 

Quel cadre légal pour le CBD en France ?

 

En France, c’est la commercialisation et consommation de THC qui sont encadrées par la loi. Selon l’article R.5132-86 du code de la santé publique qui réglemente les substances classées en tant que stupéfiants - comme le THC - « sont interdits la production, la fabrication, le transport...de cannabis, de sa plante et de sa résine, des produits qui en contiennent ou de ceux qui sont obtenus à partir du cannabis, de sa plante ou de sa résine ». Le CBD, non classé dans les substances stupéfiantes, échappe donc à cette réglementation. 
En tant que matière première utilisée dans un cadre médical, alimentaire ou industriel (pour la fabrication de tissus par exemple), le chanvre bénéficie de plus d’un régime juridique dérogatoire dans l’hexagone. La production, la vente et la consommation de CBD en France sont de fait encadrées par la législation concernant la plante dont il est issu, le chanvre. 
L’utilisation du chanvre, et donc du CBD qui en est issu, y est autorisée lorsque la plante ne possède pas de propriétés stupéfiantes condamnables. De plus, seules certaines variétés de cannabis figurant dans une liste officielle dressée par les autorités sanitaires peuvent être produites, vendues et consommées. Chaque variété de chanvre se caractérise en effet par des taux de matières actives qui diffèrent et sont mesurées sur la plante brute. La teneur en THC de la plante avant transformation doit être inférieure à 0,2 %.



Vérifiez la qualité de votre CBD

 

Que vous consommiez du CBD à des fins récréatives ou en complément alimentaire pour accompagner un traitement médical, il est particulièrement important de vérifier la provenance et la qualité des cannabinoïdes que vous achetez. Il est en effet préférable de choisir un CBD à la provenance certifiée et à la composition connue pour bénéficier d’une bonne traçabilité et d’une qualité garantie. Le CBD est un marché en plein boom, vous trouverez donc en vente aussi bien des produits de qualité premium que des produits à l’origine incertaine ou coupés avec des matières premières plus que douteuses. Il est par exemple important de connaître la composition exacte du produit CBD que vous achetez. Un produit contenant du CBD doit ainsi obligatoirement mentionner le taux de cannabidiol présent. Vous devez également vérifier que le taux de THC est bien conforme à la réglementation en vigueur dans votre pays. 
Choisir un produit contenant du CBD dont vous connaissez parfaitement l’origine et la composition est de plus le meilleur moyen de tirer le meilleur parti de votre consommation en cannabinoïdes pour l’adapter à vos besoins. Même si le net regorge de conseil en matière d’utilisation du CBD, n’oubliez pas de prendre en compte votre propre sensibilité et vos habitudes de consommation pour en tirer le meilleur ! Vous n’aurez ainsi aucune difficulté pour adapter les quantités consommées et le mode d’ingestion ou d’inhalation du CBD à vos envies ou à vos besoins. D’autant que le très grand choix de produits au CBD disponible vous permet de profiter en toute tranquillité et en toute légalité des bienfaits toujours plus nombreux de ce complément alimentaire. 

Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
04 83 33 63 63
100% SATISFAIT
Notre priorité !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,