10% DE REMISE SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE ! EXPÉDIÉ DEPUIS LA FRANCE 🇫🇷

La Slovaquie, dernier pays d’Europe à légaliser le CBD

Le 1er mai 2021 est une date importante dans l’histoire européenne. A cette date, la Slovaquie ne classera plus le CBD dans les stupéfiants de catégorie II. L’ensemble des pays de l’Union Européenne considère désormais que le cannabidiol est sans danger.
 

La législation sur les drogues en Slovaquie

Pendant longtemps, la Slovaquie a fait partie des pays où la législation sur les drogues était des plus strictes et sévères. Les lois de ce pays ne font tout d’abord pas la distinction entre les délits de possession de drogue pour un usage personnel et le commerce de substances illicites. Se faire arrêter en possession d’un produit classé comme drogue est ainsi passible d’un emprisonnement minimum de 3 ans selon l’article 171 du code pénal.

De plus, les lois slovaques ne font pas la distinction entre les drogues dures et les drogues douces. Le cannabis est donc aussi illégal que des drogues comme l’héroïne ! La Slovaquie a même durci sa position en 2011 en classant le CBD parmi les substances narcotiques et psychotropes. Cette décision a été prise par le gouvernement de l’époque en réaction à l’autorisation au niveau européen d’un médicament, le Sativex, contenant du CBD et du THC. Ce médicament, utilisé pour soulager les patients atteints de sclérose en plaque, était donc interdit dans ce pays d’Europe de l’Est.

 

L’évolution de la législation slovaque sur le CBD

La position de la Slovaquie sur le CBD a peu à peu évolué. Les changements législatifs ont cependant été longs et complexes à mettre en œuvre. La Slovaquie n’a en effet pendant longtemps pas fait de distinction entre les différents composants du chanvre. THC et CBD, en tant que molécules du cannabis, étaient ainsi tous deux considérés comme des stupéfiants.

En 2018, un premier amendement visant à retirer le cannabidiol de la liste des stupéfiants n’avait au final pas été appliqué. Il a donc fallu attendre 2021 pour qu’enfin le pays accepte d’assouplir sa position vis-à-vis du CBD. Un nouvel amendement vient d’être voté. Sa date d’entrée en application est fixée au premier mai 2021. Dans sa communication, le ministère de la Santé Slovaque souligne que le CBD, n’ayant aucun effet psychogène et ne créant pas de dépendance, doit être retiré de la liste des stupéfiants. Il précise également que les cosmétiques ainsi que les compléments nutritionnels seront autorisés dans le pays. Cette légalisation devrait s’accompagner du développement du marché local puisque les pharmacies ne seront plus les seules à commercialiser ces produits.

De même, les personnes qui importent des produits contenant du CBD, autorisés dans tous les pays voisins de la Slovaquie, ne risqueront plus de poursuites judiciaires. Le ministère de la santé Slovaque a enfin pris le soin de préciser que cette évolution de la législation n’est pas une dépénalisation de la marijuana qui continue à être interdite dans le pays.

 

Pourquoi l’évolution de la position de la Slovaquie est-elle si importante ?

La Slovaquie était le dernier pays d’Europe à interdire le CBD sur son territoire. En changeant sa législation, elle s’aligne sur les positions adoptées par les instances européennes. La cour de justice de l’union européenne vient en effet de se prononcer pour l’autorisation du CBD dans les pays membres via l’arrêté Kanavape. L’harmonisation de la réglementation concernant le CBD ne peut être que favoriser les recherches sur les bienfaits des cannabinoïdes et être bénéfique au développement de nouveaux produits au CBD pour le mieux-être des consommateurs.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
lab@2x Testé en laboratoire
ecoute@2x Service client à l'écoute
livraison@2x Livraison offerte dès 65€
paiement@2x Paiement sécurisé

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,